AccueilC'est mon quotidien

Big Data: gare à vos données personnelles

Big Data: gare à vos données personnelles
Like Tweet Pin it Share Share Email

Les marques, enseignes et sites Web cherchent à capter un maximum d’informations sur leurs clients. Leur objectif ? Vous vendre plus en vous soumettant des offres et promotions personnalisées. À la clé, des bons plans ou du harcèlement ?

Renseigner votre mail pour participer à un jeu concours, indiquer votre numéro de portable pour ne rater aucune vente privée ou encore remplir un formulaire pour intégrer un programme de fidélité : il ne se passe pas une semaine où un magasin ou une marque ne vous sollicitent pour obtenir des informations personnelles sur vous, votre familles et vos habitudes de consommation.

Et sur le Web, même combat. Les sites Internet ont même un avantage puisqu’ils peuvent obtenir des informations via les cookies et ainsi savoir quel site vous avez visité ou encore quels sont les produits que vous avez regardé sur la Toile.
Peut-être avez-vous déjà remarque le fameux ordinateur ou la parie de chaussures que vous convoitez se retrouve dans un carré de pub les heures ou les jours suivants votre session de surf ?

Des données pour quoi faire ?
Les Big Data, ou mégadonnées en français, désignent l’ensemble des informations que l’on peut capter et représentent le nouvel or noir des professionnels,
En effet, l’objectif pour ces derniers consiste à bien cerner un client et lui glisser ainsi la bonne offre ou le bon service, au bon moment et avec le bon prix.
Amazon teste même un service aux Etats-Unis où le client reçoit un produit sans l’avoir commandé, en fonction de son historique d’achats. Libre à lui de le garder -dans ce cas, il sera débité dans les jours suivants- ou de le renvoyer si le produit ne lui convient pas.
En France, nous n’en sommes pas encore là. L’usage des mégadonnées reste encore peu développé, faute de moyens techniques et financiers à allouer à ce sujet.
L’idée serait plutôt, dans le secteur du commerce, d’utiliser la « smart data », autrement dit celle qui fera la différence pour déclencher une intention d’achat chez le consommateur.
Manque de transparence ?
L’utilisation des données par les professionnels restent un jeu à double tranchant. En effet, si votre magasin d’électronique préféré vous envoie des promotions qui ne vous intéressent absolument pas, il y a fort à parier que vous allez vite couper toute relation avec lui.
Pas forcément ne plus acheter chez lui, mais il ne pourras plus vous contacter pour vous inciter à venir en point de vente ou a vous rendre sur son site Web.
Par ailleurs, même si les professionnels ont en leur possession de nombreuses données sur vous, ils font attention pour ne pas devenir trop intrusifs.
Imaginons que vous êtes en train de chercher un nouveau parfum et que la vendeuse vous lance: « Vous avez acheté depuis deux ans uniquement des fragrances sucrées, celui-ci est très différent ».
D’un côté, vous bénéficierez d’un conseil super personnalisé mais d’un autre côté, vous réaliserez que la dame en face de vous que vous ne connaissez pas sait beaucoup de choses sur vous…
Vigilance de mise
Si dans les faits, il devient presque impossible de ne fournir aucune donnée personnelle, il convient, néanmoins, de réfléchir à qui vous les donnez, de vérifiez dans les petites lignes à quoi elles serviront, et d’identifier les gains que cela vous apportera.
En effet, comme les professionnels veulent un maximum d’informations pour mieux vous cerner, ils proposent en échange des promotions ou réductions.
Et là, libre à vous d’identifier ce que vaut votre mail, votre date de naissance ou votre numéro de portable !