AccueilC'est mon argent

Achetez pour louer sur le Net !

Achetez pour louer sur le Net !
Like Tweet Pin it Share Share Email

Grâce à l’essor de la location entre particuliers, il devient possible d’arrondir ses fins de mois en achetant des objets uniquement pour les louer. PtitCoupdePouce vous explique tout.

Surfant sur le créneau porteur de la consommation collaborative et la crise aidant, les sites Internet de location entre particuliers ont le vent en poupe. Sur ces sites, tout se loue ou presque et il est intéressant d’acquérir un objet dans l’unique objectif de le louer, un peu comme on le ferait avec l’achat d’un appartement qu’on mettrait ensuite en location.

1 – Quels objets louer ?

Première étape pour se lancer, trouver une idée d’objet à louer. Facile, il suffit d’ouvrir Kiloutou.fr ou un de ses concurrents, de faire une recherche sur Le bon coin, sue E-loue ou Zilok. Pour que l’opération soit rentable, il faut cibler ces produits que les particuliers ne possèdent pas, mais dont ils peuvent avoir besoin occasionnellement.  Optez pour des objets coûteux de façon à être ensuite en mesure de les louer à un bon prix. Louer un objet à 5 euros n’a pas d’intérêt. Le matériel de bricolage se loue bien, mais il n’est pas le seul créneau porteur. Pensez aux mariages, aux caravanes, aux remorques de moto, aux jeux en extérieur, aux épilateurs à lumière pulsée, au matériel de sonorisation ainsi qu’à tous ces ces événements ou activités où l’on a besoin d’objets coûteux pendant seulement quelques heures ou quelques jours.

2 – Achetez toujours d’occasion

Une règle d’or: acheter ces objets d’occasion et d’excellente qualité. Leboncoin.fr est bien entendu incontournable. Encore mieux, les ventes aux enchères de votre département. Du matériel provenant de la faillite d’artisans et d’entreprises y est bradé. Le petit nombre d’acheteurs présents sur place évite souvent que les prix montent. Dans ces ventes aux enchères, on trouve exactement ce que recherchent les clients : des outils, des objets et du matériel professionnel efficaces de haute qualité. Vous trouverez les dates des prochaines ventes aux enchères de votre région sur le site Interencheres.

3 – Étudiez votre marché local

Acheter pour louer n’est pas une martingale. Avant d’investir, étudier méticuleusement le marché local de la location est la clé de la réussite. À éviter : l’acquisition d’un objet dont l’offre en location est déjà pléthorique. Vous ne pourriez alors ni le louer souvent, ni à un bon prix. Il faut déceler les annonces de location qui manquent cruellement dans votre département. Essayez aussi d’identifier des objets où l’offre semble largement inférieure à la demande.

4 – Testez pour limiter les erreurs

Une fois que vous avez trouvé des biens qu’il serait intéressant de louer, n’investissez pas immédiatement. Mieux vaut valider avant votre intuition. Appelez les particuliers qui louent déjà ces biens en vous faisant passer pour un client indécis sur les dates de location. Objectif : savoir si l’objet est disponible à toutes les dates ou au contraire très demandé. Une fois que vous avez ciblé les objets à mettre en location, passez des annonces bien que vous n’ayez pas encore acquis ces objets. Objectif: valider la présence d’un marché local. En effet,si vous recevez des appels, le marché est là. Dans ce cas, vous répondrez que l’objet est déjà loué pour une longue durée ou finalement vendu. La somme engagée peut être conséquente. Ces deux tests limiteront le risque de vous tromper dans votre investissement.

5 – Fixez le bon prix

Un prix de location ne se fixe pas en fonction du prix neuf de l’objet à louer. Il se détermine uniquement en fonction du marché local et de l’intérêt qu’auraient les clients à acquérir l’objet neuf. Dans certains cas, la rentabilité peut être vertigineuse. Pour fixer vos prix, réalisez une étude de marché. Quels sont les prix à la location de votre objet sur Kiloutou.fr, sur Zilok.com et sur LebonCoin.fr ? Vous devrez fixer vos prix de façon à faire partie des loueurs les moins chers. Avec ce tarif, calculez le nombre de locations nécessaires pour récupérer votre mise de départ et ainsi savoir quand vous commencerez à réaliser vos premiers bénéfices. Construisez des grilles tarifaires dégressives en fonction de la durée de location. Et comme le font certains vendeurs en magasin, offrez des options à votre client.

6 – Un investissement très peu risqué

Acheter pour louer présente un risque de départ faible et une rentabilité qui peut être très élevée. On a vu qu’il est même possible de tester son marché sans investir. Et si après l’achat, les clients ne sont finalement pas au rendez-vous, l’objet ayant été acquis d’occasion, vous serez en mesure de le revendre à un prix similaire quelques mois plus tard. Lancez-vous !